Le label Lève les Yeux ! Et si on se connectait… aux gens ?

Pour  reconquérir la convivialité et les émotions partagées mises à mal par un usage excessif des smartphones, Lève les yeux ! labellise les bars, restaurants, salles de spectacle, expositions, festivals… qui vous feront éprouver la force libératoire de la déconnexion !

© Kim Murton

Pour les gérants, l’engagement consiste à adhérer à notre collectif en signant la charte (voir plus bas) et à « entrer dans une démarche de sensibilisation à l’addiction aux smartphones à l’égard de ses clients ». 

Nous proposons une série d’actions faciles à mettre en place et portées par les principes de notre collectif : c’est en démontrant par la preuve et avec l’art comme allié que nous pourrons rendre séduisante l’alternative aux smartphones. 

Pour les clients, c’est la garantie d’un lieu dans lequel l’attention sera portée aux rapports humains du moment plutôt qu’à un téléphone, aussi intelligent soit-il, et aussi dans lequel les regards – pourquoi pas les sourires ? – se croiseront à nouveau !

Activer le label, c’est au choix…

→ Sensibiliser par une ou des affiches

→ Créer un espace déconnecté

→ Organiser un ou plusieurs événements déconnectés

→ Proposer une consigne pour les smartphones

Et en retour…

→ Vous adhérez à notre association et bénéficiez de ses travaux (informations, travaux, projets, etc.)
→ Vous êtes mentionné dans nos outils de communication et dans la presse
→ Vous êtes sollicité pour de potentiels événements (soirées, débats, conférences, etc.)
→ Vous attirez de nouveaux clients sensibles à la cause de la déconnexion

→ Sensibilisation (affichage)

→ Espace préservé

Création d’un espace sans smartphone. Une table, une salle, un endroit du lieu, etc. Mise à disposition de chevalets « Réservé aux yeux levés ! ». C’est l’option choisie par Catherine par exemple, au Café du Théâtre de Cherbourg : 

« La grande majorité des clients sont surpris, mais presque toujours agréablement. Passé l’étonnement, ils sont ravis, et ça leur donne même envie de revenir, car ils se disent qu’ils ont plus de chance d’échanger des sourires et de se parler qu’ailleurs, où tout le monde a les yeux rivés sur le téléphone. Il faudra un peu de temps pour avoir de vrais retours, mais pour le moment on est ravis ! »

Voici un reportage de France 2 sur son initiative :

→ Événement(s) déconnecté(s)

Organisation d’un ou plusieurs événements déconnectés : une soirée, une journée, etc. En partenariat avec l’entreprise Yondr, nous proposons d’organiser de façon simplifiée des événements déconnectés : chaque personne peut glisser son smartphone dans une pochette individuelle verrouillée, qu’elle garde avec elle. Le collectif Lève Les Yeux ! est constitué d’artistes (musiciens, dessinateurs, etc) qui relaient le message du collectif. L’organisation d’un événement permettant de promouvoir leurs travaux fait partie des actions possibles !

→ Esprit libre (consigne)

En partenariat avec l’entreprise Welock, nous proposons des consignes dans lesquelles vous pouvez recharger votre téléphone et l’y laisser en toute sécurité.  Disponible à l’achat ou en location, ces bornes de recharge sont solidement fermées, recyclables et fabriquées en France avec des travailleurs en insertion.

Retrouvez les membres de la communauté aux yeux levés !

La Cité de l’Agriculture, 37 boulevard National, 13001 Marseille

Le Théâtre de l’Escabeau, Rivotte, 45250 Briare

Le Café du Théâtre, Place de Gaulle, 50100 Cherbourg-en-Cotentin

Le Carabot, Place de la Révolution, 50100 Cherbourg-en-Cotentin

Le Club Dinette, 27 Rue Tour Carrée, 50100 Cherbourg-en-Cotentin

Le Politicafé, 11 rue des Portes Blanches, 75018 Paris

Les Bancs publics, 2 rue de Nantes 75019 Paris

Échomusée de la Goutte d’Or, 21 rue Cavé 75018 Paris

Chacun fait…, 8 rue Fessart 75019 Paris

La Plage, 41 Quai de l’Oise, 75019 Paris

Le Social Bar, 25 rue Villiot, 75012 Paris

Le Bar Commun, 135 rue des Poissonniers, 75018 Paris

La Cité de l’Agriculture
37 boulevard National, 13001 Marseille

Association marseillaise à la pointe du combat en faveur de la transition agro-écologique, la Cité de l’agri promeut notamment l’agriculture urbaine, la défense des liens de proximité entre citoyens et producteurs, et met en place des actions concrètes pour lutter contre la précarité alimentaire. Ou comment replacer l’agriculture et la nature au cœur de nos villes !

Le Théâtre de l’Escabeau
Rivotte, 45250 Briare

Niché dans les champs de blé, à deux pas de la Loire, le Théâtre de l’Escabeau est un lieu de résidence théâtrale et de spectacles. Ses grandes bâtisses ont de quoi ravir tous les amateurs de théâtre et d’arts de la scène : on y trouve plusieurs salles de spectacle, un bar-restaurant, des espaces verts pour le plus grand nombre. Au menu chaque année : pièces, festivals amateurs et professionnels, résidences artistiques…

Le Café du Théâtre
Place de Gaulle, 50100 Cherbourg-en-Cotentin

Une première mondiale : une aile de l’étage de ce superbe bâtiment où le smartphone est interdit ! Catherine, la patronne, est une pionnière !

 

Le Carabot
Place de la Révolution, 50100 Cherbourg-en-Cotentin.

Ici l’on déguste des repas « gastros » à des prix plus que raisonnables, dans un cadre distingué. Vivement recommandé !

 

Le Club Dinette
27 Rue Tour Carrée, 50100 Cherbourg-en-Cotentin

Prenez un endroit chaleureux, vivant, engagé.  Ajoutez une cuisine raffinée, bio et locale, sans oublier une belle dose de gentillesse. Le tout enrobé de musique et d’activités en tous genres. Une pincée de déconnexion, dégustez, votre Club Dinette est prêt !  

Le Politicafé
11 rue des Portes Blanches, 75018 Paris.

Liberté, égali…thé ou café ? En plus d’accueillir la parole des assos, des concerts, et des soirées à thèmes, on y mange remarquablement bien. Le tout en redécouvrant les affiches de campagne de Balladur en 95, c’est un must. 

Les Bancs publics
2 rue de Nantes 75019 Paris.

Les amoureux qui s’bécotent sur les bancs publics,
Bancs publics, bancs publics,
En s’foutant pas mal du regard oblique
Des passants honnêtes,
Les amoureux qui s’bécotent sur les bancs publics,
Bancs publics, bancs publics,
En s’disant des « Je t’aime » pathétiques,
Ont des p’tites gueules bien sympathiques !

Échomusée de la Goutte d’Or
21 rue Cavé 75018 Paris.

Espace de création, d’exposition, de répétition et de spectacle, on y fait de tout, et surtout on y crée du lien. 

Chacun fait
8 rue Fessart 75019 Paris.

On y déguste de bons produits, on s’y sent comme chez soi et l’on se parle yeux dans les yeux.

La Plage
41 Quai de l’Oise, 75019 Paris

On y admire le Canal de l’Ourq, au calme, les pieds en éventail.

Le Social Bar
25 rue Villiot, 75012 Paris.

On y joue à pierre feuille ciseaux et on y parle à son voisin, pas à son téléphone.

Le Bar Commun
135 rue des Poissonniers, 75018 Paris.

On y lève le coude pour pas cher (les baristas sont bénévoles) et on y refait le monde (vraiment, avec des cours de français aux exilés par exemple).

Notre charte

Télécharger

Bars, restaurants, salles de concert et d’exposition : nos espaces collectifs ont été radicalement transformés par l’utilisation massive des smartphones, au détriment de la convivialité et des émotions partagées.

Les effets insoupçonnés de ces pratiques sur les plus jeunes et les conséquences à long terme en matière de santé publique et de modèle de société apparaissent chaque jour : baisse de la capacité d’attention et de concentration, perte d’empathie, raréfaction du lien social…

En signant cette charte, l’établissement s’engage à entrer dans une démarche de sensibilisation de ses clients et à promouvoir toutes les initiatives favorisant la pratique raisonnée des smartphones.

Ce lieu est aussi un espace de déconnexion, alors profitez-en pour lever les yeux !