Note de lecture : “L’art de l’attention - Se concentrer dans un environnement de distractions"

Claire Lauzol, Régis Rossi et Didier Noyé, respectivement coach, conférencier-illusionniste et consultant en ressources humaines, nous proposent avec ce livre un guide pratique sur la gestion de notre attention.

L'entreprise est difficile car l'attention est un concept protéiforme et complexe à saisir, les animateurs de Lève les yeux le constatent à chaque intervention. L’attention paraît de piètres valeurs dans une société de plus en plus utilitariste et c’est peut-être le cœur du problème.

Mais c’est ici qu’un tel ouvrage prend tout son sens, car comme le notent les auteurs : “la lecture a des affinités avec l'attention, et si la lecture d'un livre nécessite de la concentration, la lecture sur écran favorise la lecture vagabonde. Le livre imprimé a une qualité : il mobilise l'attention pour faire une seule chose à la fois. C'est l'occasion de cultiver la profondeur et non la rapidité.”

Ce livre permet ainsi de laisser infuser les notions primordiales de l’attention ainsi que ses pistes de développement. L’ensemble est présenté de manière pédagogique et ludique, les illustrations de Bruno Galland sont d’une justesse précieuse. Les nombreux témoignages de professionnels (chirurgien, contrôleur aérien, manager, arbitre international, etc.) sont également éclairants et font le pont avec l’utilisation quotidienne de notre capacité d’attention.

“L’art de l’attention” sera particulièrement utile au sein des entreprises, car son point fort est la mise en avant de la nécessaire implication collective : “On ne peut pas faire face à un enjeu collectif complexe par des mesures individuelles simples”, indiquent les auteurs dans l’introduction du chapitre dédié à implanter des habitudes dans le monde professionnel.

Les auteurs nous offrent ainsi un véritable mode d’emploi pour créer un environnement favorable à l’attention et à la concentration, qui pourra ensuite se concrétiser par une charte interne.

Tout commence par la sensibilisation de l’équipe à l’importance de la gestion de l’attention, à travers l’organisation d’ateliers et de séances dédiées.

Ensuite, des règles communes doivent être instaurées, notamment concernant l’utilisation des canaux de communication : distinguer les mails "urgents" de ceux "liés à un délai" afin de réduire la pression de l’urgence, définir des plages horaires pour consulter ces mails, privilégier les échanges verbaux directs dès que possible, etc.

Des routines collectives doivent également être mises en place, comme commencer la journée par une période de concentration de 30 minutes afin que chacun puisse se centrer et prioriser ses tâches. On peut aussi organiser des pauses déconnectées pour renouer avec "l’art de la conversation".

Enfin, il est essentiel d’encourager le respect des habitudes collectives et de réaliser des bilans réguliers pour ajuster ce qui fonctionne et améliorer ce qui peut l’être.

Un livre à mettre entre toutes les mains, et particulièrement celles des managers.