Samedi 25 mai, c’était le premier anniversaire du Collectif Lève les yeux !, fêté au Politicafé, à quelques encablures du Bar Commun où tout a commencé un an plus tôt…

Avec une dizaine de bars et restaurants « labellisés » Lève les yeux ! à Paris et Cherbourg, autant d’artistes ambassadeurs, des soirées sans smartphone, des ateliers de sensibilisation, des textes publiés, des affiches, des partenariats, des apparitions dans les médias, et donc un nombre toujours plus grand de paires d’yeux levés… ce fut une année bien remplie !

L’après-midi, les membres actifs se sont réunis pour l’Assemblée générale annuelle. Ils ont pu échanger sur le riche bilan et penser ensemble l’année qui vient. Au programme : continuation du Label, ateliers de sensibilisation, projets artistiques et plaidoyer auprès des pouvoirs publics en lien avec les autres associations engagées face à l’invasion des écrans :

  • Avec le Label et nos évènements sans smartphone, nous partons à la reconquête de la sociabilité, des liens humains et agissons sur la norme sociale en montrant les bienfaits de la déconnexion ;
  • Avec les ateliers tous publics nous agissons sur le terrain, auprès des victimes de la « captologie », au premier rang desquelles les enfants de tous âges
  • Avec l’art nous parlons à toutes les sensibilités et proposons une alternative aux écrans : dessinons, créons, jouons de la musique, entrons en « résonance », sans écrans interposés
  • Avec le plaidoyer nous nous adressons aux décideurs, qui ont la responsabilité de nous protéger des techniques addictives de l’industrie numérique

Nous avons renouvelé nos instances, défini le montant de l’adhésion (10 euros par an) et donc adopté notre « Plan d’action » pour l’année qui vient

Ensuite, smartphones dans les pochettes Yondr, nous avons célébré cette année pleine de promesses au Politicafé, nouveau venu dans le Label lors d’un de nos fameux « apéro déconnecté » (avec réduction sur les boissons pour ceux qui jouaient le jeu du smartphone isolé grâce à la bonne volonté de Mathilde, la patronne !)

 

Nous n’avons aucune image de cette Assemblée générale et de cette belle soirée d’anniversaire, car nulle photo n’a été prise, tous les smartphone rangés dans les pochettes, tous les yeux levés prêts à faire attention à l’ami à côté. Certes on aurait aimé avoir un vrai appareil photo et garder un souvenir, mais dans ce monde de profusion d’images on trouve une certaine valeur à se dire que seuls ceux qui y étaient garderont quelques photos en mémoire…