Convaincre pour réguler : le plaidoyer

Nous menons une activité de plaidoyer à l’intention des décideurs politiques et économique pour compléter notre travail de terrain afin de faire émerger des solutions collectives et non plus seulement individuelles.

De la même manière que pour préserver l’environnement et limiter l’extraction des ressources naturelles il faut davantage que des « écogestes » pourtant indispensables, le « bon usage » des écrans ne permettra pas de préserver notre attention et de limiter son « extraction » par les industries numériques, et il faudra des mesures de régulation publique.

Il est trop facile d’en appeler seulement aux responsabilités individuelles. Dans ce contexte nous contribuons à la réflexion collective sur l’impact de la dépendance aux écrans ainsi que sur les solutions à envisager pour y remédier, avec :

  • Recensions d’ouvrages, rédaction d’article et de tribunes : sur notre site (page « Pensées »), avec notre partenaire La Revue Projet ou sur notre Blog Mediapart.
  • L’organisation des premières « Assises de l’attention » le 1er février 2020 à Paris, en coopération avec plus d’une vingtaine d’associations amies engagées, et en présence d’intervenants reconnus sur le sujet.

Les Assises de l’attention 2020 : « Comment protéger notre attention face aux dangers des écrans ? »

Couverture du programme des Assises de l'attention 2020
S’inscrire

Notre attention est en danger. Elle est captée par des écrans de plus en plus souvent et de plus en plus longtemps, au profit d’entreprises qui ont assis leur modèle économique sur les revenus publicitaires et l’exploitation des données personnelles. Qu’il s’agisse des effets désastreux pour la santé et l’éducation des plus jeunes, ou des menaces qu’elle fait peser sur le vivre-ensemble, l’environnement et la souveraineté démocratique, la captation de notre attention par les écrans représente un problème majeur pour notre société.

La réponse commence seulement à émerger. Sur le terrain, médecins et enseignants s’organisent et lancent l’alerte, tandis que des associations s’engagent pour sensibiliser tous les publics.

Ainsi ces premières Assises de l’attention, organisées par un regroupement d’associations, viseront à dresser un état des lieux des enjeux tout en proposant des solutions concrètes, à destination notamment des candidats aux élections municipales, prévues un mois plus tard en mars 2020.

Toutes les informations sur www.assisesdelattention.com